Qu’arriverait-il si vous ne pouviez plus travailler ?

Si vous étiez frappé d’invalidité par suite d’une maladie ou d’une lésion, seriez-vous en mesure de survivre financièrement? Vos épargnes personnelles suffiraient-elles à couvrir vos dépenses comme la nourriture, le loyer et les frais de tous les jours?

Si vous êtes comme la plupart des Canadiens, vos épargnes ne vous permettraient pas de maintenir votre niveau de vie pendant longtemps. Même si certaines sources de remplacement sont offertes via le Régime de pension du Canada (RPC), la Régie des rentes du Québec (RRQ) ou la Commission des normes, de l’équité, de la santé et sécurité du travail (CNESST), ces sources ne seraient probablement pas suffisantes pour vivre, surtout si vous avez des personnes à votre charge. En plus d’entraîner des conséquences émotionnelles et physiques, une maladie ou une lésion pourrait être catastrophique sur le plan financier.

Le Régime d’assurance collective des chambres de commerce comporte une assurance invalidité de longue durée (ILD) pour protéger votre revenu lors d’un éventuel arrêt de travail. La garantie prévoit le versement d’un revenu pour les employés qui doivent s’absenter du travail pendant de longues périodes en raison d’une blessure ou d’une lésion. Après votre délai d’attente (généralement 4 mois dans un régime collectif, pendant lesquels les prestations que vous recevrez proviendront de l’assurance emploi) votre couverture d’invalidité longue durée prendra le relais, pendant 2 ans, 5 ans ou jusqu’à 65 ans, selon votre contrat collectif, à un pourcentage de votre salaire.

L’assurance invalidité longue durée est une protection dont bien des gens ne se soucient pas jusqu’à ce qu’ils en aient besoin. Une garantie moins attirante que les soins de la vue, les soins dentaires et les paramédicaux de votre régime collectif… mais oh combien importante.

Si votre entreprise offre déjà l’assurance ILD ou si vous
envisagez de l’ajouter aux garanties de votre régime,
n’oubliez pas d’analyser les conséquences fiscales. Si vous, en tant qu’employeur, versez une partie de la prime de l’assurance ILD, l’employé devra payer l’impôt sur les prestations d’assurance ILD qu’il recevra. Par conséquent, la plupart des entreprises font en sorte que l’employé paie la prime de cette garantie. En assumant le coût total de cette prime, l’employé évite de payer l’impôt sur les prestations versées en cas d’invalidité de longue durée.

Il s’agit de la garantie la plus importante de votre régime d’assurance collective pour assurer votre santé financière. C’est important de prendre quelques instants pour revoir vos garanties et protéger votre entreprise et les employés.