Selon un sondage Léger et Léger publié dans le Journal de Montréal, les angoisses liées aux dettes touchent un Québécois sur deux. C’est énorme et cela peut avoir un impact sur les autres sphères de votre vie : couple, travail, famille. Exaspérés par le stress, plus de la moitié des Québécois souhaiteraient changer de style de vie et de travail.

La meilleure chose à faire est de passer à l’action. Chaque geste posé redonne confiance et procure un sentiment de satisfaction. Passer à l’action en rassemblant vos documents financiers, faire votre bilan, votre budget, téléphoner à vos créanciers pour prendre une entente, même temporaire et contacter un conseiller financier. Voilà donc quelques actions concrètes que vous pouvez commencer dès maintenant afin de reprendre le contrôle de vos finances et libérer votre esprit

Faire un budget : Omettre de faire un budget c’est vous rendre vers une destination inconnue sans itinéraire. Le budget vous permettra de comprendre l’argent disponible mensuellement. Vous trouverez des exemples de budget dans le site suivant ( https://economiesetcie.com/budget-pdf-imprimer/).

Calculer ses dettes : Les dettes possibles sont : prêt étudiant, prêt bancaire, prêt hypothécaire, prêt d’auto, marge de crédit, carte de crédit, etc.

Réduire ses dépenses : Avant de faire un achat, prenez le temps de vous questionner si cette dépense est nécessaire. Évaluer les conséquences d’un achat sur votre budget. Utilisez votre carte de crédit seulement si vous êtes sûr de pouvoir en régler le solde mensuel. Remboursez le solde de vos cartes de crédit en premier. Si vous êtes en période de crise financière, cessez les dépenses inutiles pour vous concentrer sur ce qui est nécessaire. Avez-vous vraiment besoin de ces cafés qui vous coûtent 5 $ par jour, ce qui équivaut à 1 825 $ par an ? Les petites dépenses deviennent vite grandes.

Réduire au maximum l’utilisation du crédit : Le crédit n’est pas toujours un allié. Le crédit n’est pas non plus une extension de votre paie. L’argent emprunté par crédit devra toujours être remboursé à la fin du mois.

Remboursez votre prêt hypothécaire plus rapidement : Par exemple en payant plus que le minimum, en versant un paiement forfaitaire tous les ans ou en adoptant les paiements bimensuels.

Économiser de l’argent : Prélevez de l’argent – même de petits montants – directement sur votre paie pour constituer une épargne pour vos vieux jours. Par exemple, établissez des virements automatiques de votre paie vers un REER. Il est également important de se créer un fonds d’urgence (entre 3 et 6 mois de salaire idéalement) qui sert à atténuer les évènements inattendus importants comme les conséquences financières de la crise du coronavirus. Prévoyez des virements automatiques mêmes petits, à chaque paie, vers votre CELI.

Consulter un expert : Enfin, si besoin, n’hésitez pas à consulter un conseiller financier pour vous aider à attendre vos objectifs. Savez-vous que votre PAE contient généralement un service d’aide juridique et financière. Vous pourrez consulter un spécialiste qui vous aidera à établir un plan d’action selon votre situation personnelle.

Respecter votre plan : Il est important de respecter le plan que vous avez mis en place. Cela vous permettra de retrouver le contrôle de vos finances et de réduire considérablement le stress y étant associé.

Alors, quand allez-vous passer à l’action ?